L’État doit accepter de revenir à Bambeto dixit Ibrahima Saikou Diallo alias CIA.

380

La paix au centre des préoccupations des membres de la coalition citoyenne pour la paix. Pour matérialiser cette préoccupation, après le lancement de ses activités à kaloum, une délégation de cette coalition est venue échanger avec les enfants et jeunes de Bambeto. Les locataires de l’orphelinat « Aides aux enfants déshérités » sont sensibilisés sur l’importance de préserver la paix. Pour Moustapha Camara président de cette coalition, pour qu’un pays vive bien il faut que ses enfants soient bien formés et bien éduqués.
《Nous sommes venus à la rencontre des tout petits pour transmettre des messages de paix car ils sont l’avenir de demain.》 Souligne t-il.
En réponse le président fondateur de l’orphelinat, après avoir souhaité la bienvenue aux hôtes à ajouter:《beaucoup de gens pensent que ce sont des rebelles qui sont à Bambeto, cela est archi-faux . Nous ne sommes pas des rebelles, nous ne sommes pas des violents. Quand tu fais des prévisions pour l’avenir, c’est qui y a la paix. Il est donc important de préserver cette paix》. Poursuivant son allocution il lance cet appel:《je demande au gouvernement, à l’État de revenir chez nous à Bambeto. Nous avons des jeunes qualifiés, nous avons des jeunes cadres ici et nous revons aussi de réussir. Ici à Bambeto, à koloma 1 nous manquons de tout. Nous n’avons pas de centre de santé, pas d’écoles publiques, pas de maison de jeunes. Ya rien qu’on peut montrer et dire que c’est ce que l’État a fait pour nous. Je demande au père de la nation le retour de l’État chez nous》.
Pour ce jeune leader Quand tu entends qu’un enfant à jeter des cailloux c’est parcequ’il n’est pas occupé. Car Quand quelqu’un travaille du matin au soir et tu rentres chez toi est ce que tu auras le temps de jeter le caillou? Non car tu sera trop fatigué.



Avatar

Journaliste, Correspondante à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com