Journée de l’enfant africain : Bah Oury rend hommage aux enfants tombés pour la cause de la démocratie en Guinée

457

16 Juin 1976, 16 Juin 2020, Hier, cela faisait 44 ans que le monde entier découvrait un autre visage du régime sud-africain. Une manifestation pacifique de plusieurs milliers d’élèves fut réprimée dans le sang par la police sud-africaine. Ces élèves manifestaient pacifiquement contre le fait d’imposer la langue afrikaan dans l’enseignement de certaines matières. Cette décision discriminatoire, fut une bavure de trop dans un régime marqué par l’apartheid.

Arrivés aux abords du Stade d’Orlondo, la police lance des grenades lacrymogènes, tire à balles réelles et lâche ses chiens contre les élèves. Bilan 23 élèves ont été tués. Cet incident provoque des soulèvements partout dans le pays.

Cette journée est désormais célébrée comme la journée de l’enfant africain, une façon de rendre hommage à ces braves élèves qui de par leur courage ont été tenté de renverser le dernier régime raciste au monde.

En Guinée, Bah Oury met à profit pour rendre hommage à tous les jeunes tombés lors des différentes manifestations ou autres causes pour la démocratie dans notre pays

 « Le 16 juin est la journée de l’enfant africain en Afrique afin de commémorer le massacre des élèves de Soweto le 16 juin 1976 qui manifestaient pacifiquement pour refuser l’enseignement obligatoire de l’Afrikaans, langue de la minorité blanche en RSA. Leur combat ne fut pas vain » a-t-il déclaré avant d’ajouter

« Cette journée à l’échelle de la Guinée doit nous rappeler que plusieurs dizaines de jeunes enfants sont tombés pour la cause  de la démocratie et pour un enseignement de qualité. C’est un devoir de mémoire de ne pas accepter qu’une amnésie collective efface leurs sacrifices » a-t-il conclu sur son compte twetter



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com