« Par respect pour des millions de Guinéens que vous avez pris pour des idiots, vous devriez garder le silence » Maître Traoré à l’opposition dite plurielle

1777

«  Que va-t-il vous rester, vous qui êtes de l’Opposition dite plurielle ? Les convives sont nombreux et le plat à partager est très petit »

Lors du double scrutin, certains partis politiques  réunis dans l’opposition plurielle, avaient décidé de participer aux élections en dépit du contentieux autour du fichier électoral. Après le déroulement et la  proclamation des résultats provisoires, certains commencent à se plaindre sur l’organisation et la fraude qui se dessine à l’horizon. Pour maitre Traoré, ils devraient tout simplement se taire par respect aux millions de guinéens qu’ils ont pris pour des idiots

Lisez

Vous avez décidé de vous engager dans un processus électoral en sachant pertinemment qu’il y a un véritable contentieux autour du fichier des électeurs et que les conditions d’un scrutin crédible et transparent étaient loin d’être réunies. Mais certains d’entre vous voulaient tellement être députés et comptaient tellement sur la bienveillance du pouvoir au moment de la répartition des sièges et d’autres étaient tellement aveuglés par leur haine ou leur jalousie envers les leaders d’autres partis politiques, qu’ils ont fermé les yeux sur toutes les anomalies relevées dans le processus électoral et confirmées par des institutions internationales. Vous avez même menacé de traduire la CENI devant la justice au cas où elle n’organiserait pas les élections à la date prévue. Vous avez oublié ou feint d’oublier que le pouvoir cherchait tout juste des « partis politiques cautions » afin qu’il puisse soutenir que le double scrutin en préparation était inclusif en dépit du retrait des « grands partis  » du processus électoral.

Vous avez usé du même argument que le pouvoir en déclarant que ces partis politiques se sont exclus eux-mêmes alors que tous les observateurs sérieux ont reconnu la réalité des problèmes qu’ils ont soulevés. Or, c’est à cause de ces problèmes qu’ils ont décidé de ne pas prendre part aux élections législatives.

Vous voulez aujourd’hui vous plaindre de ce même processus et critiquez le déroulement du double scrutin du 22 mars.

Pour l’amour de Dieu, par décence et par respect pour des millions de Guinéens que vous avez pris pour des idiots, des nigauds, vous devriez garder le silence.

Si vous parvenez à obtenir quelques sièges de député, vous pourriez au moins dire que vous vous êtes vengés des  » grands partis  » qui, semble-t-il, ne vous ont jamais accordé la moindre considération et ont toujours privilégié leurs seuls intérêts. Mais le problème, c’est que le parti au pouvoir va s’octroyer la majorité absolue et attribuer quelques sièges à ses alliés. Que va-t-il vous rester, vous qui êtes de l’Opposition dite plurielle ? Les convives sont nombreux et le plat à partager est très petit.



Administrateur Général