Corronavirus: la Guinée se met en alerte

1054

Le corronavirus sévit depuis quelques jours dans plusieurs pays du monde. Cette maladie dont la capacité de propagation est très développée est apparue en Chine il y’a quelques jours. En Guinée l’agence nationale de sécurité sanitaire accompagnée du ministère de la santé et de certains partenaires ont échangé avec certains journalistes sur la maladie. Dr Sakoba Keita à dans son allocution donné des explications sur le citoyen du Bangladesh mis en quarantaine au CTEPI (Centre de traitement des maladies épidémiologiques) de Nongo
《Hier dans la soirée, nous avons eu un citoyen, asiatique, mécanicien de profession de la République du Bangladesh qui était en séjour en Guinée depuis 6 mois qui a fait un déplacement vers le Sénégal où il a été invité à réparer un engin. Il a fait quatre(4) jours dans ce pays et c’est au retour qu’il a commencé à faire de la fièvre et de la toux. Et grâce à nos dispositifs mis à l’aéroport, la caméra thermique a senti qu’il faisait de la fièvre et a donc alerté nos agents qui sont à l’aéroport. C’est ainsi qu’il a été isolé dans notre chambre qu’on a préparé à l’aéroport » souligne le directeur général de L’ANSS


Ce suspect à été pris en charge immédiatement et des prélèvements effectués.《C’est un monsieur de 22 ans qui réside à Camayenne dans Dixinn. Il a effectué un petit séjour à Dakar et à son retour, les signes qu’il à présentés ont fait qu’on l’a isolé rapidement. Ces signes sont, la fièvre, une toux, des maux de tête et une grosse fatigue. Devant ces symptômes, le patient à été isolé et des mesures de protection ont été appliquées. Le centre de Nongo a ensuite dépêché une ambulance médicalisé qui a transporté le patient de la salle d’isolement de l’aéroport au centre de Nongo. Ce que je peux vous dire, c’est que ce patient est conscient, coopérant et depuis son entrée hier à ce matin les choses ont beaucoup évolué.》 explique Dr Moumié Barry chef département prise en charge de l’ANSS. Avant de dire ceci《Nous continuons le suivi. Un prélèvement a été fait en vue de voir quelle pathologie souffre le patient. Le laboratoire de l’institut national de santé publique a déjà fait le prélèvement et dès que les résultats seront connus une communication sera faite pour vous dire de quoi souffre ce patient》
En attendant ces résultats, l’agence nationale de sécurité sanitaire et le ministère de la santé exhorte les guinéens à la retenue et à ne pas céder à la panique



Journaliste, Correspondante à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com