Le site dépêcheguinee suspendu: Le REMIGUI monte au créneau

508

A travers une décision publiée hier Lundi, la Haute Autorité de la Communication a suspendu le site dépêche Guinée 224 et à son administrateur général, Adboul Latif Diallo. Suite à cette sanction, le réseau des médias sur Internet en Guinée (REMIGUI) a réagi ce mardi, 12 septembre 2023 à travers un point de presse.
D’entrée, le président par intérim de REMIGUI, Therno Amadou Mbonet a déploré cette sanction contre le site dépêcheguinee et son administrateur. « Nous reconnaissons à la haute autorité de la communication son rôle qui est de réguler les médias, de s’assurer que le travail que nous menons tous les jours respecte les règles en la matière ».
Selon lui, le journaliste Abdoul Latif a publié une information, à la suite de cette information, la HAC a été saisie d’une plainte et a convoqué le journaliste pour l’entendre. Et sur la base de cela, elle a pris des sanctions sévères qui consistent à suspendre le journaliste et le média.
« Nous avons deux problèmes avec cette décision. Le premier, c’est qu’il n’y a pas eu de confrontation entre le journaliste et ceux qui se sont plaints. Deuxièmement, c’est la première fois que lui et son média écopent d’une sanction. Pourquoi on n’a pas eu un avertissement ? Pourquoi on est allé directement à la suspension du média ? Après la suspension, ce qui se passe, c’est que si au cours de ce mois ou un autre mois, le média se rend coupable d’une faute, on peut interdire le média, cela veut dire qu’on est à un pas de la fermeture d’un média ou de l’interdiction d’un journaliste de pratiquer son métier, c’est pour vous dire combien de fois cette décision est grave ».
Il faut rappeler que le site dépêcheguinee et son administrateur ont été suspendu pour une durée d’un mois.
Aboubacar M’mah Camara



Administrateur Général