ANIES – L’heure du bilan après un an ! ( Par Sayon Dambélé)

632

À la suite de la publication sur ma story de notre nouvelle vision des missions de l’ANIES, beaucoup des followers, amis et connaissances se sont plaints, et à raison, du peu de communication autour des actions réalisées depuis ma nomination, il y a plus d’un an.
Conscient de cet enjeu, j’aimerais y remédier en partie dans ce post.
Depuis le 25 janvier 2022 à l’ANIES, nous nous sommes attachés, la DGA et moi, à faire « repartir la machine » avec bien sûr le soutien des équipes de l’institution auxquelles je rends hommage.
En un an, voila modestement ce que nous avons réussi :

  • Reprise des activités de transferts monétaires pour les 20 mille ménages de Conakry après une période de près de 10 mois d’interruption. Cette opération a été précédée d’une vaste opération de mise à jour des comptes des bénéficiaires…
  • Une tournée de près de deux semaines à l’intérieur du top management de l’ANIES dans une dizaine de districts et les 9 préfectures pilotes pour procéder à des campagnes d’information des nouvelles autorités administratives et locales des missions de l’ANIES.
  • Le lancement des opérations de vérification et de validation des listes de nos 130 mille ménages bénéficiaires à l’intérieur du pays à travers ce que nous appelons « la validation communautaire ». L’idée est de faire participer les communautés elles-mêmes aux côtés de nos assistants communautaires et nos responsables d’accompagnement communautaire à la validation des listes des ménages bénéficiaires. Cette opération qui s’est déroulée dans 611 districts du pays, fut un succès éclatant. La Banque mondiale l’a validée lors de la mission de novembre 2022.
  • L’Organisation dans toutes les régions du pays par les équipes de sauvegarde sociale et environnementale d’ateliers de sensibilisation des parties prenantes du projet Nafa en particulier sur les aspects environnementaux et la dimension VBG (violences basées sur le genre).
  • L’ensemble des activités structurées autour du projet Nafa depuis la levée de la suspension de la Banque mondiale a conduit celle-ci à refaire confiance en la Guinée. Cela s’est traduit par l’extension des activités du projet par un financement additionnel de 80 millions de dollars dont une bonne partie va servir aux activités productives pour l’autonomisation des femmes. Les négociations pour la signature de ce financement additionnel se feront dans la semaine du 06 au 10 mars 2023.
  • Élaboration et la mise en place d’une nouvelle stratégie de pilotage de l’institution avec la création de nouveaux champs d’expertise (pôle gestion de projets, pôle inclusion sociale…) et d’une extension régionale de l’ANIES. Cette vision et ce nouveau de cadre ont été validés hier lors du Conseil d’administration.
  • De nouveaux recrutements au Projet Nafa avec en particulier la désignation d’un nouveau Coordonnateur national, le recrutement du RAF, du SPM et prochainement toute l’équipe complète de la Direction des systèmes d’information et un chargé de communication.
  • Un plaidoyer réussi auprès du Fonds Monétaire International (FMI) à travers le Ministère de l’Economie et des Finances en particulier la Cellule technique de suivi des projets conduisant à l’octroi à l’ANIES de 25 millions de dollars à l’ANIES. Il s’agit de réaliser des transferts monétaires en faveur de plus de 60 mille ménages vulnérables en Guinée. Cette allocation de ressources s’inscrit dans le cadre de la politique de riposte contre les chocs alimentaires suite aux effets délétères de la crise russo-ukrainienne. Des séances de travail, la rédaction de notes techniques et une audition au CNT ont été des préalables efficaces à ce plaidoyer. C’est le lieu de remercier chaleureusement Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances, M. Moussa Cissé ainsi que le Colonel Amara Camara, Ministre Secrétaire Général à la Présidence de la République, la tutelle administrative de l’institution ainsi que M. Fodé Amadou Fofana, le Président du Conseil d’administration.
    En termes de perspectives, l’année 2023 s’ouvre avec l’extension du projet Nafa pour 130 000 ménages dans nos neuf préfectures pilotes (Forécariah, Mamou, Kindia, Dabola, Tougué, Gaoual, Kouroussa, Kerouané, Beyla) et la mise en place des conditions de déploiement des 25 millions de dollars pour de nouvelles cibles pauvres.
    D’autres projets portant sur l’accès à l’eau et sur l’autonomisation des femmes et des jeunes sont en vue avec des partenariats déjà scellés (PAM, UNICEF, CRS, ASCAD, PNUD…).
    Ces projets s’inscrivent dans l’Axe 4 du Programme de Référence Intérimaire de la Transition (2022-2025) qui porte sur « Action sociale, emploi et employabilité ».
    Nous restons disponibles à toutes fins utiles pour d’éventuelles explicitations.

CNRD# #ANIES# #InclusionEconomiqueetSociale

Par Sayon Dambélé



Administrateur Général