Conakry : La Coalition sauvons la Guinée lance officiellement ses activités

245

La Coalition sauvons la Guinée (COSAG) a lancé officiellement ses activités ce mardi 12 octobre 2021 à Conakry. Elle est composée d’une dizaine de partis politiques et elle est dirigée par Ibrahima Sakho, président du parti CPUG. Cette coalition vise à accompagner les autorités de la transition et à participer activement aux prochaines consultations électorales.
A l’occasion du lancement officiel de ses activités, la COSAG par la voix de son président a fait une déclaration dont nous vous proposons ci-dessous.
DÉCLARATION DE LA COALITION SAUVONS LA GUINÉE (COSAG)
En faveur de l’avènement du CNRD au pouvoir le 05 septembre 2021 et en application et respect de la charte de la transition, nous, les partis politiques avons décidé de se mettre ensemble avec la convergence des idéaux visant: l’instauration d’une démocratie véritable et un État de droit, la promotion et la consolidation de l’unité nationale, le développement économique et social, la bonne gouvernance politique et économique, la création d’une commission nationale électorale souveraine et technique, l’organisation d’élection libre, transparente et régulière.
Dans le cadre des stratégies élaborées en application de notre programme d’action les parties prenantes initieront et animeront des cadres de concertation regroupant les partis politiques et les associations de la société civile visant les mêmes objectifs.

Dans la perspective des élections futures, l’inclusion des nouvelles initiatives permettra à des parties signataires de louer des alliances en vue de mettre au point les meilleures conditions pour aborder les consultations électorales. C’est pourquoi tirant d’utile leçon de leur passé ainsi que de l’expérience accumulée des élections passées, les partis signataires de cette alliance décident de se mettre ensemble dans le cadre d’une large coalition pour le changement et l’unité nationale. Les partis signataires conviennent de collaborer à la mise en place d’un programme face à la charte de la transition qui s’articule sur les priorités ci-après:
1- Renforcer la démocratie et l’État de droit à travers la mise en place d’institutions républicaines fonder sur la séparation effective des pouvoirs;
2- Consolider l’unité nationale fortement ébranlée par des tendances ethnocentristes et tribalistes dérivées des régimes précédents;
3- Instauration de la bonne gouvernance et la restauration de l’autorité de l’État;
4- Renforcer la restructuration des forces armées et de sécurité pour une armée républicaine au service de la protection des institutions, de la défense de l’intégrité territoriale, la défense et du maintien de la paix en Afrique et dans le monde.
5- Engager une profonde réforme de la représentation extérieure de la Guinée en vue de créer une diplomatie de développement, patriote compétent avec expérience confirmée;
6- Redynamiser la coopération au plan africain et international dans le cadre de l’intégration économique sous-régionale et régionale pour une meilleure proposition et la consolidation des échanges, du dialogue, de la paix, de la solidarité et dans le respect de la souveraineté;
7- Restructurer et renforcer les services publics, les fournitures d’eau et d’électricité pour répondre aux besoins urgents de la population;
8-Developper la promiscuité des problèmes de santé, d’emploi, d’éducation et de la formation basée sur la qualification du système de l’éducation et sur l’adéquation formation emploi en vue de résorber le chômage;
9- Développer l’agriculture, l’élevage et la pêche pour atteindre l’autosuffisance alimentaire;
10- Développer les infrastructures de transport et des nouvelles technologies de l’information et de la communication;
11- Promouvoir le développement du secteur industriel;
12- Évaluer la politique minière et industrielle;
13- Assurer la protection de l’environnement;
14- Promouvoir la culture du civisme et l’acceptation.
Aboubacar M’mah Camara



Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com