JUSTICE: POUR MANDIAN SIDIBE, MADIC 1000 FRONTIÈRES EST Tombé DANS UN PIÈGE

8534

Les contextes et les acteurs sont bien différents dans les affaires concernant Madic et Mandian, quand bien même le fond reste le noble combat pour sortir notre pays de la gueule du caïman. J’ai lu et relu les propos de Madic sur certains sites et autres réseaux sociaux. Ces déclarations renvoient au satanisme d’Alpha Condé, qui exige toujours, à la faveur de négociations pour le retour d’un exilé de taille ou la libération d’un prisonnier politique d’envergure, que des excuses publiques, augmentées d’une lettre écrite servant d’engagement à ne plus refaire l’acte qui l’a rendu coléreux, lui soient adressées.

Pour mon cas, Alpha est allé jusqu’à me dicter une phrase devant forcément figurer dans la fameuse lettre d’excuses, pour qu’il m’autorise à rentrer au bercail au moment où j’en avais réellement besoin, en raison du poids de l’exil et de l’état de santé de mon pauvre père.  Face aux sages de mon village natal, Kamatimadia, venus solliciter sa clémence, Alpha est resté insensible et déclara :

《Dites à votre fils de m’écrire une lettre d’excuses dans laquelle il mentionnera que tout ce qu’il disait de moi et de mon gouvernement était faux et qu’il était manipulé par des politiciens véreux qui l’ont trahi et dénoncé auprès des services de renseignements. En plus de la lettre, il doit se constituer prisonnier et déclarer publiquement ses excuses envers moi, àl’occasiondeson procès. Je ferai en sorte qu’il ne dure pas en détention. Il sera vite jugé et gracié par la suite 》. 

Tous les témoins de ces exigences d’Alpha Condé sont encore en vie. Ils peuvent me démentir si besoin en était. Toutes les autres hautes personnalités qui se sont investies pour mon retour ont reçu la même réponse. Je ne pouvais jamais sacrifier ma dignité et ma carrière professionnelle, en couchant de telles balivernes dans un courrier assassin, destiné au tyran guinéen. Le contenu de ma lettre ne l’ayant pas convaincu, il a systématiquement mis fin à toutes tractations afférentes à mon retour en Guinée.

Mes ennemis avaient intentionnellement transmis une copie de ma lettre au Président Cellou, dans l’optique de me nuire. Mes détracteurs ignoraient que par esprit d’honnêteté, de sincérité et de loyauté, je fus le premier à présenter cette lettre à Son Excellence El Hadj Cellou Dalein Diallo. Je n’y avais rien écrit de compromettant, sachant que le contenu de la lettre pouvait bien se retourner contre moi. C’est cette confiance qu’il y a entre El Hadj Cellou et moi, nonobstant le fait que beaucoup de ses proches me qualifient d’espion au service d’Alpha et me détestent. Ainsi va la vie. Un être ne peut jamais faire l’unanimité. Nous en sommes-là. Bientôt la fin de mon calvaire.  Inchallah. Dieu est au contrôle, puisque Cellou récupérera sa victoire tôt ou tard. J’ai fermement foi en l’avenir politique de Cellou.

Suite aux déclarations de mon frangin Madic, je m’aperçois qu’Alpha ne grandit jamais. Il est et restera toujours petit, éternellement fourré dans la haine et la cruauté. Madic a présenté des excuses publiques et se propose de se plier aux exigences d’Alpha Condé en lui adressant la fameuse lettre d’engagement à ne plus refaire ce qu’il a fait auparavant. La prison est très dure, surtout en Guinée. Je suis passé par-là en 2002. Mais, je ne pense pas que cette démarche soit très honorable pour mon frère Madic, qui risque gros d’ailleurs, en ce sens qu’Apha n’a jamais été un homme de parole. Voyons voir…..

Monsieur le Président, El Hadj Cellou, sachez que la patience est mère de réussite. Ne reculez pas ! Ne renoncez jamais à votre écrasante victoire. La vérité finira par triompher. Le combat continue. Pas de recul.

Mandian SIDIBE

Journaliste exilé à Paris



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com