Manque de poissons au marché : voici le cri du cœur des femmes de Matoto

126

Le poison est devenu une denrée rare dans nos marchés. Chose qui a posé d’énorme difficultés aux acteurs de ce secteur, notamment les femmes. Au marché de Matoto, les femmes racontent leur difficultés pendant cette période de pandémie de coronavirus. C’était à l’ occasion d’un reportage réalisé par notre rédaction ce mercredi 02 septembre 2020.

Mafoudia Sylla, vendeuse de poisson frais, raconte ses difficultés. « Actuellement, nous traversons un moment difficile. On ne trouve pas le poisson à l’heure actuelle, ce qui a fait que le poisson est devenu cher dans les marchés.

Aujourd’hui, nous nous battons pour joindre les deux bouts, par ce qu’on ne peut rester comme ça. Nous sommes des mères de familles et nos maris ne travaillent pas, et nos familles ne comptent que sur nous. Avant l’arrivée de cette maladie on gagnait de poissons, mais depuis que la COVID 19 est là, on ne gagne rien comme bénéfice. Donc, je lance un appel aux autorités compétentes, notamment au ministère des pêche et de l’aquaculture de nous aider », dénonce-t-elle.

Dans la même optique, Fatoumata Camara, mère de cinq enfants parle aussi de la cherté de poissons au marché. « Avant, mon mari me donnait 40 000 gnf comme dépense, actuellement, il est obligé d’augmenter 20000gnf sur la dépense. Je demande au gouvernement de venir au secours, les femmes souffrent énormément à cette période de soudure », indique-t-elle.

A rappeler que le gouvernement guinéen a remis récemment un cheque de 50 milliards de francs guinéens à six sociétés de pêche pour l’importation de poisson en Guinée.



Avatar

Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com