Musique: l’artiste Ibro Gnamet et Django dans le collimateur des religieux

1689

Le collectif des imams de la capitale Conakry vient de condamner deux morceaux des artistes Guinéens. Il s’agit du morceau N’kalékhi de l’artiste Ibro Gnamet et du morceau Sakoui-Bakoui de l’artiste Django. Ce collectif aurait instruit à tous les fidèles musulmans de ne plus écouter ces deux morceaux à plus forte raison les danser dans des cérémonies.

De sources concordantes, tout est parti des dérapages que ces morceaux auraient causé dans la cité, mais aussi des propos déplacés constatés dans ces morceaux.

Le fait d’avoir chanté dans ces deux morceaux Sakoui-Bakoui et N’kalékhi, dénonçant l’actualité et le mauvais comportement des jeunes filles imaginaires, serait un « crime » selon ce collectif.

D’ailleurs, sauf en cas de changement de dernière minute, une réunion des imams est prévue ce lundi 27 Août 2018, chez le Premier imam de Conakry Elhdj Mamadou Saliou Camara, pour prendre une décision contre ces deux artistes mais aussi contre le BGDA.

Affaire à suivre !



Journaliste, Correspondant à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com