Maître Traoré à propos des anomalies liées au recensement : « La machine est déjà en marche et l’Opposition ne semble avoir aucun moyen de l’arrêter »

600

« Le rythme lui est imposé. Elle n’y peut rien ».

 L’Opposition doit être véritablement dans un dilemme. En effet, elle dénonce à cor et à cri des inscriptions massives de mineurs sur les listes électorales et dans les zones réputées favorables au parti au pouvoir. La CENI aurait déclaré qu’elle va mener une enquête sur ces allégations. En fin de compte et pour ce motif, certaines formations politiques de l’Opposition demandent l’arrêt du processus d’enrôlement des électeurs.

L’organe de gestion des élections, n’ayant pas donné une suite favorable à cette demande, ces formations politiques ne peuvent pas prendre le risque de demander à leurs militants de ne pas se faire inscrire sur les listes électorales au risque de leur faire perdre la possibilité de voter. Certains acteurs politiques de l’Opposition se sont même fait prendre en photo devant les CAERLE au moment de leur enrôlement. Comme pour encourager leurs militants à leur emboîter le pas.

Des candidatures pour l’investiture aux élections législatives du 16 février 2020 sont même annoncées au sein des partis politiques. Au niveau du parti au pouvoir, des missions sont à l’intérieur du pays pour sensibiliser les militants dans le cadre de la révision exceptionnelle des listes électorales.

Et la CENI, pour se conformer au Code électoral, vient d’indiquer la période de dépôt des candidatures aux prochaines législatives.

Tout cela indique que la machine est déjà en marche et que l’Opposition ne semble avoir aucun moyen de l’arrêter. Le rythme lui est imposé. Elle n’y peut rien.



Guinée Nondi

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com