Guinée-Bissau: fermeture de la frontière avec la Guinée, l’étonnement du président « il y a aucune menace contre son pays »

457

A quelques jours des élections présidentielles en Guinée, les autorités de Conakry ont décidé de fermer ses frontières avec plusieurs pays dont  La  Guinée Bissao, le Sénégal et la Sierra-Léone. Suite à cette décision unilatérale, Le président  Umaro Sissoco Embalo a réagi, ce mercredi à cette décision des autorités de Conakry. Pour lui, le motif « de cette fermeture n’est pas officiellement connu ».

Il s’est confié à nos confrères de RFI

Nous, nous ne fermerons jamais nos frontières avec la Guinée Conakry. Nous ignorons le motif d’une telle décision. De notre côté, sachez qu’il y a aucune menace contre son pays. Nous ne sommes pas des pays voyous ou des État qui hébergent des bandits pour déstabiliser un autre États. Nous déplorons une telle décision de sa part. Le différend entre Alpha Condé et moi est un problème mineur si on le compare avec les intérêts supérieurs de nos deux États. Le président Alpha peut avoir ses raisons que moi j’ignore. Ce que je puis vous assurer est que nos deux pays continueront d’être de bons voisins et bons amis.

Il est à noter que les deux pays partagent 324 km de frontière commune



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com