Route Kankan-Mandiana: un enfer pour les usagers

2071

Depuis 2014, le président alpha Condé avait lancé des travaux de bitumage de la route principale Kankan-Mandiana, mais ces travaux ont été arrêtés peu après leur démarrage pour cause de problème de financement, où d’ailleurs sur les 84 km de distance, seulement 15 kilomètres ont été bitumés par la société GUITER. Mais en cette période d’hivernage, parcourir les 84 kilomètres de distance qui séparent les deux villes, Kankan-Mandiana relève d’un vrai parcours de combattant et pendant ce temps, la route continue à se dégrader davantage en cette période de la saison pluvieuse.

Sur cet axe Kankan-Mandiane, quant il y a la pluie, ce des dizaines de véhicules qui peuvent se coincer dans la boue.

Amara Keita est chauffeur sur ce tronçon ça fait 7 ans.« Cette route est complètement bloquée, il y a trop de boue, il n’y a presque plus de route ici. C’est la faute à l’Etat, nous on paye les taxes pour ça, mais regardez, ça fait plusieurs jours qu’on est là. Nous souffrons beaucoup sur cette route, le gouvernement doit avoir pitié de nous, nous souffrons beaucoup sur ce trajet à chaque période d’hivernage. Voyons moi je suis bloqué ici depuis 6h du matin et il est 18 heures j’ai toujours pas La route.Cet axe Kankan-Mandiana se trouve dans un état lamentable, on dirait que Mandiana n’est même pas dans ce pays, on ne sait même pas ce que l’autorité pense de cette préfecture. Le Président n’a réalisé aucune promesse qu’il nous a tenue, on dit que Mandiana est le fief d’Alpha Condé.» Dit-il.

De son côté, Aly Badra Diakité, Secrétaire régional de syndicat de la Gare Indépendant, lance un appel à l’endroit des autorités. « Nous syndicaliste de transport, nous demandons à l’État guinéen de nous venir en aide pour la réhabilitation de cette route, la société qui est là ne fait rien, depuis longtemps cette société travaille de coque à l’âne. Donc si rien ne fait les habitants de ces deux villes sont mal barrés, il est temps que les autorités prennent leur disposition sinon le calvaire des citoyens sont énormes » A-t-il lancé.

De leur côté un responsable de la société GUITER, joint au téléphone par notre correspondant, n’a pas voulu donner des explications concernant le retard des travaux d’exécution.

Enfin il est à ajouter aussi que, si rien ne fait dans un bref délai sur la route principale Kankan- Mandiana pour la réhabilitation, la localité de Mandiana risquerait de se couper de plusieurs autres préfecture de la Guinée dû à l’état actuel de cet axe.



Avatar

Journaliste, correspondant à Kankan, Guinée


Commentaires

http-guineedirectinfos-com