Personnalité guinéenne de la semaine : Maître Saïdouba Kissing Camara maire de Boffa, « meilleur élu local de Guinée »

356

L’enracinement de la démocratie par le bas, le développement local, sont les principales missions des élus locaux. A travers les actes qu’ils posent, les maires donnent de l’espoir à leurs populations. Maître Saïdouba Kissing est aujourd’hui l’un des rares maires qui travaille sans attendre quelque chose de l’état. Depuis son élection à la municipalité de Boffa, Les actes qu’il pose changent positivement le quotidien des boffakas. Sous sa clairvoyance, la ville de Boffa est en train de changer. Des chantiers colossaux sortent de terre, les recettes des taxes minières sont redistribuées et la protection de l’environnement prend forme petit à petit. Sans oublier le fait qu’il a aujourd’hui unifié la ville de Boffa.

C’est au regard de ce travail gigantesque accompli en si peu de temps qu’il été choisi par le site Guinée Nondi comme personnalité guinéenne de la semaine.

Qui est Saïdouba Kissing Camara ?

Né en 1965 à Boffa dans le village de Kissing, Saïdouba Kissing Camara est le descendant du dernier Alkaly( Chef de Canton) de Kissing. Après de brillantes études coraniques dans son village natal, il commença l’école française à l’âge de 9 ans. Il effectua une partie de ses études secondaires au collège de Boffa avant de fréquenter le Lycée Bonfi à Conakry. Il décrocha son baccalauréat avec brio en 1986 option sciences sociale. Après sa formation universitaire à la faculté de Droit à l’université de Conakry, maître Saïdouba Kissing Camara effectua plusieurs années de stages avant d’être agréer comme Huissier en 1995.

En plus de cette formation universitaire, l’actuel locataire de la mairie de Boffa a effectué plusieurs formations en dehors de nos frontières : Son passage en France, en Afrique du sud, au Sénégal, en Algérie, au Maroc et au Cameroun, lui a permis de se performer dans son domaine.

Son courage, son abnégation et surtout son sens de responsabilité lui ont permis de devenir président de la Chambre des Huissier de justice de Guinée en 1999, poste qu’il occupa pendant 20 ans jusqu’à son élection à la mairie de Boffa. Maitre Saïdouba Kissing est aussi membre du conseil économique et social depuis 2015.

Le grand souci de ce chevronné de l’administration locale, est la création d’une ville moderne. C’est pourquoi il se donne les moyens de ses ambitions en misant sur l’habitat, la santé, l’éducation et l’environnement.

Maitre Saïdouba Kissing Camara est marié et père de trois  enfants. Le site Guinée Nondi lui a tendu son micro

Interview

Bonjour monsieur le maire

Bonjour monsieur Camara

Parlez-nous de votre élection et quel est le sentiment qui vous a animé au lendemain de votre victoire ?

Alors pour tout vous dire, je n’ai jamais rêvé devenir maire de Boffa, la politique n’était pas ma tasse de thé. Mais c’est la population de Boffa qui m’a sollicité à travers mes différents investissements dans la ville.

Je suis de Boffa, j’ai construit des maisons à Boffa, j’ai des plantations à Boffa, je me rendais chaque weekend à Boffa. En plus de cela, j’étais auprès de la population de Boffa. Chaque année scolaire, je distribuais des fournitures scolaires aux  différentes écoles de Boffa, sans oublier d’autres types d’aide. C’est au regard de tous ces services que la population de Boffa s’est mobilisée en me demandant de me présenter à l’élection. L’association « Boffafé » que je remercie pour l’occasion a sollicité ma candidature. Ainsi je n’ai eu aucune difficulté pour devenir maire de la ville. Nous avons gagné les élections avec une majorité écrasante en dépit de tout ce que le parti au pouvoir a fait pour que le RPG gagne. Nous avons obtenu 12 sièges sur 23

Depuis votre élection, quels sont les projets réalisés par votre équipe, ou bien quels sont les projets que vous comptez réaliser pour la ville ?

Écoute je suis de Boffa, cette ville est tout pour moi,  c’est pourquoi au lendemain de notre élection, nous avons d’abord tenté d’unifier la mairie, aujourd’hui, tous les conseillers travaillent en parfaite harmonie sans aucune étiquette politique. Boffa est aujourd’hui une ville sans politique, sans ethnie.

Après l’élection, nous avons procédé à la rénovation de la mairie, un projet qui nous a coûté plus d’un milliard de nos francs et cela sur fond propre. Aujourd’hui,  Boffa est la meilleure mairie de Guinée en termes d’équipement.

Au niveau de nos réalisations, plusieurs projets sont en cours : Le 26 Février dernier, nous avons procédé avec le président de la république à la pose de la première prière du projet de développement durable de la pêche artisanale dans la préfecture de Boffa. Un projet qui s’inscrit dans une logique intégrée amorcée grâce à la coopération décentralisée entre le Département de la Charente Maritime France  et la Commune Urbaine de Boffa.

Le coût total du projet est de : 1.583.038€ soit plus de 15 milliards de francs guinéens. En gros, il consiste  à promouvoir le développement économique local. Il permettra aussi  d’améliorer la sécurité alimentaire des habitants de Boffa : il y a trois volets dans ce projet : L’aménagement du débarcadère de Boffa centre ; La construction d’un débarcadère à walia ; La construction d’un marché moderne, équipé d’une unité de froid à Boffa.

Par ailleurs, nous avons aussi mis l’accent sur la santé avec la rénovation de l’hôpital préfectoral et la construction d’un centre de santé moderne à Lonking environ 30km de Boffa centre

Nous avons aussi procédé à l’identification de tous les sites touristiques et historiques. Leur réhabilitation est en cours. Nous avons aussi mis en place un système de parrainage au niveau scolaire. Il s’agit de valoriser le capital humain qui est le moteur de tout développement, en accompagnant les meilleurs pour valoriser l’excellence à travers l’octroi des bourses, et en aidant les plus démunis à être au niveau.

Avez-vous entrepris des reformes sur le plan administratif ?

Oui, ça été d’ailleurs nos premières missions. Nous avons créé une association des groupements des 8 maires de la ville, cela nous a permis de mieux gérer les problèmes des populations de Boffa.

La ville de Boffa compte 22 quartiers et districts et 23 conseillers. Nous avons fait  en sorte que chaque quartier ou district soit  parrainé par un conseiller. Il est chargé de remonter tous les problèmes de sa localité au conseil communal. Cela facilite le travail et la mise en place des projets locaux au niveau de ces localités. Nous avons aussi créé un comité composé uniquement des jeunes et des femmes, qui s’occupe des problèmes de ces deux couches.

Sur le plan environnemental, la Ville de Boffa est confrontée aujourd’hui à l’exploitation minière. Quelles sont les mesures prises par la mairie pour lutter contre la dégradation de l’environnement?

C’est vrai, avec toutes ces sociétés minières, ça dégrade l’environnement. C’est pourquoi nous avons pris des mesures dès notre installation pour palier à ce problème. Dans ce sens, nous avons reçu le 9 Mars dernier une mission de L’ONG Environnement. Pendant la rencontre, nous avons mis en place un partenariat pour le reboisement, l’assainissement, la sensibilisation et l’éducation dans la préfecture de Boffa. Nous avons exhorté l’ONG à aménager rapidement les espaces dégradés par les sociétés minières dans les communes rurales afin de réduire le réchauffement climatique

Quel est votre dernier mot ?

Comme je l’ai dit au début de notre entretien, nous sommes ouverts à tout le monde, La ville de Boffa est ouverte à tous, il faut faire de cette ville la plus moderne de la Guinée. Nous nous battrons dans ce sens. Je vous remercie aussi pour cet entretien, pour le bon travail que vous et votre équipe réalisent.



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com