Politique : Nous n’en voulons à personne qui vient et quitte l’opposition (Ibrahim Cherif Bah vice président l’UFDG )

1697

Ibrahim cherif Bah vice président de l’UFDG nous a accordé un entretien au cours duquel nous avons abordé quelques questions d’actualités notamment : le retour des députés de L’UFDG à l’Assemblée nationale et le retour aux affaires de Papa Koly Kourouma.
S’agissant la décision de l’UFDG de siéger à l’Assemblée nationale le vice président du dit parti dira:


« Nous avons décidé de faire sieger les députés à l’assemblée nationale. Il faut éviter de faire la politique de chaise vide. Ce régime est un régime dictatorial .Vaut mieux être présent pour pouvoir contrer toutes les manoeuvres dilatoires de ce régime totalitaire. Aussi quand on y est nous pouvons insister à travers les députés, les groupes parlementaires pour que très rapidement les élections législatives aient lieu »

Voila un peu pourquoi on est là-bas ce n’est pas du tout pour des questions d’égo. C’est pour des questions d’efficacité et de défense de droits de l’homme et droits démocratiques, ajoute t-il.

Parlant de Papa Koly Kourouma Ibrahim Cherif Bah n’a aucune dent contre cet ancien membre de l’opposition.

« Papa Koly Kourouma est libre étant leader politique que nous connaissons. Très souvent le président Cellou dalein Diallo dit être un opposant en Afrique est dur et difficile. Nous Républicains, nous UFDG nous avons rien à offrir à quelqu’un que de défendre les valeurs de la république avec lui. Nous n’avons pas de décrets, nous n’avons pas d’argent, nous n’avons pas de promotion à donner aux gens. Nous en voulons à personne qui vient et quitte l’opposition. On est en politique, ce n’est pas dans une église ou une mosquée. Donc nous n’en voulons pas les gens dans ce sens là, seulement nous les invitons à regarder bien l’avenir », a t-il terminé.



Journaliste, Correspondant à Conakry