Procès de Boubacar Diallo alias Grenade : Maître Traoré réagit

820

Hier au tribunal de première instance de Dixinn, le Procureur a Requit 20 Ans De Réclusion Criminelle Assortie d’une Période De Sûreté Contre Boubacar Diallo. Beaucoup de spécialistes, le réquisitoire d’hier est à l’opposé des premières charges retenues contre Grenade il y a quelques mois.

 Selon notre consultant juridique  maitre Traoré :

Lorsque Boubacar Diallo alias Granade avait été arrêté il y a quelques mois, les services de sécurité l’avaient présenté comme un membre des groupuscules qui tiraient sur les militants de l’opposition lors des manifestations. C’était une manière d’accréditer la thèse selon laquelle les forces de maintien d’ordre n’ont jamais utilisé des armes létales au cours de leurs opérations et que les morts par balles réelles ne pouvaient leur être imputables. C’est pourquoi, le procès de ce jeune homme était attendu avec impatience par tous les défenseurs des droits de l’homme et toutes les bonnes consciences du pays. L’enjeu était très important. Il fallait pour le gouvernement faire la preuve que ce ne sont pas les forces guinéennes qui tuent les manifestants et, pour les opposants démontrer que les hommes en uniforme utilisent bel et bien des armes non destinées au maintien d’ordre.

Ce procès s’est ouvert cette semaine. Mais quelques jours auparavant un capitaine de police a été condamné par le Tribunal criminel de Dixinn pour le meurtre d’un jeune manifestant. Quant au procès de « Grenade », on peut dire aujourd’hui que selon le réquisitoire, il est poursuivi pour tentative de meurtre sur les forces de sécurité et détention illégale d’armes de guerre. Ce n’est donc pas la qualification de meurtres sur les manifestants qui a fait l’objet des débats à la barre.

Donc la question demeure : qui tue les jeunes lors des manifestations de l’opposition ? Ce n’est certainement pas le seul capitaine de police condamné qui a tué près d’une centaine de jeunes

En attendant la fin du procès, tous les regards seront tournés vers  la dernière sentence.  La justice sera-t-elle à la hauteur des attentes ? Nous aurons les réponses dans un avenir proche.



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com