MHD : Une bonne nouvelle concernant sa possible remise en liberté

298

Le 17 janvier dernier, le rappeur parisien d’origine guinéenne a été mis en examen pour homicide involontaire et écroué dans l’affaire d’une rixe entre bandes rivales. Elle s’était produite en juillet 2018.  S’il est vrai que le concepteur de « l’afroTrap » avait contesté les faits, force était de constater que  l’enquête avait révélé d’indices troublants à son encontre. Depuis cette date, MHD est toujours détention en attente de son procès.

 Par ailleurs selon le code de procédure pénale en France « La durée initiale du placement en détention provisoire ne peut pas excéder 1 an. La détention peut être prolongée par périodes successives de 6 mois maximum chacune. La durée totale de la détention est limitée à : 2 ans, lorsque la personne mise en examen risque une peine inférieure ou égale à 20 ans… ». Autrement dit, à partir du 17 janvier 2020, les avocats du rappeur peuvent demander une mise en liberté provisoire avant son jugement, en ce sens qu’il aurait fait les 12 mois de détention.

Il y a donc de fortes chances que le rappeur sorte de prison le mois prochain. Toutes fois, sa détention pourrait être prolongée de six mois dans la mesure où MHD a publié sur les réseaux sociaux un freestyle réalisé depuis le fond de sa cellule. Or, les téléphones portables étant interdits en prison, Ce geste maladroit pourrait compromettre sa remise en liberté.



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com