Élections législatives en vue: les partis politiques signent le code de bonne conduite

382

Le comité de suivi du code de bonne conduite des parties politiques en Guinée  en collaboration avec le NDI a organisé une rencontre avec les différents partis politiques impliqués dans le processus électoral. Cette cérémonie a été l’occasion pour de nouveaux partis de signer le code et pour les anciens signataires, un réengagement à respecter et faire respecter le code.

Ils sont leaders de partis politiques ou représentants de partis à prendre part à cet atelier de signature et de réengagement du code. Après avoir planté le décor, et décliné les objectifs du code, le porte-parole du comité de suivi à rappeler les grandes lignes développées dans le document.

Mamadou Fofana 《Nous avons 3 phases, Avant, pendant et après les élections. Il faudrait que les gens fassent la campagne de façon civilisée sur la base d’un projet de société et non sur la base d’une ethnie. Nous avons insisté sur la neutralité de l’administration, il ne faudrait pas prendre les  moyens de l’État at pour aider un parti quel que soit le bord du parti. La non-violence aussi est abordée dans le document》. A cette rencontre le directeur résident du NDI a  dit l’engagement de son institution à accompagner les acteurs impliqués dans le processus. Paul AMEGAKPO 《Nos motivations sont simples, accompagner les efforts qui concourent à l’apaisement, au fairplay, à la tolérance et à la non-violence autour des élections. La 1ere signature du code de bonne conduite à eu lieu en 2008, à la veille des élections présidentielles de 2010. Et donc notre motivation c’est de faire en sorte que les acteurs politiques au-delà des textes qui régissent les élections, et au-delà de la charte des parties politiques puissent se doter des clauses qui les permettent de pouvoir interagir sans violence et promouvoir le fairplay politique à leur sein, au sein des militants et parmi les citoyens》.

 De nouveaux partis viennent se rajouter aux 108 déjà signataires de ce code. Les différents leaders s’engagent à respecter et à faire respecter ce code électoral. C’est le cas de Dr Saliou Bella Diallo, président du parti Afia《Nous nous engageons pour que notre grand parti Afia, notre grande coalition CAMEP(Coalition des acteurs de la mouvance présidentielle), pour que toute la mouvance individuellement prise mais globalement aussi puissions respecter le code de bonne conduite.》Ce code de bonne conduite servira désormais de bréviaire aux différents  partis politiques évoluant dans notre pays et sa bonne utilisation évitera sans nul doute les violences post-électorales



Avatar

Journaliste, Correspondante à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com